association française des utilisateurs d’hélicoptères sanitaires hospitaliers
Connexion | Contact
/medias/images/slider-home/1.jpg
/medias/images/slider-home/d.jpg
/medias/images/slider-home/amiens3.jpg
/medias/images/slider-home/helico.jpg
/medias/images/slider-home/soleil.jpg
/medias/images/slider-home/samu.jpg
/medias/images/slider-home/jauneclair.jpg
/medias/images/slider-home/plexi.jpg

Présentations Journées AFHSH (ppt en pdf)

Téléphone à bord - Comment on a fait à Dreux, avec la société INAER (2011)

Letellier N.

L'année dernière nous avions évoqué le problème des liaisons longues distances entre la régulation et son équipe aéroportée. Il était apparu que la solution la plus simple serait la mise à disposition de téléphone GSM puisque leur usage n'était plus interdit en vol (autorisation d'utilisation lors de la certification des principaux hélicos des Samu).

Depuis une année ce problème a été étudié par la société INAER qui nous a proposé et installé un téléphone GSM intégré au téléphone de bord à la suite d'un STC (supplemental type certificat) EASA. Cet appareil installé à bord de notre Agusta 109 a commencé à fonctionner avec certains inconvénients (priorité du téléphone sur la radio aéro perturbant les échanges avec le control aérien) mais des modifications sont en cours pour remédier à ces dysfonctionnements. Ceci mis à part le système fonctionne bien et permet de joindre aisément l'équipe au sol ou en vol le téléphone en question étant relié par « blue tooth » à l'hélicoptère le pilote peut le garder toujours avec lui au sol comme en vol. Ce dispositif légal a l'avantage de pouvoir distribuer la conversation à travers le TB à tous les passagers. Son inconvénient est son coût d'installation qui est surtout représenté par la nécessité de re-câbler les circuits du TB.

Une autre solution existe également qui est celle de casques audio aéro comportant une liaison « blue tooth » avec n'importe que téléphone portable. C'est simple, pas cher, ça ne nécessite aucun aménagement, mais ça ne permet pas de partager la conversation avec d'autres et surtout ce n'est pas homologué…

Le problème posé est donc résolu.

Retour
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.