association française des utilisateurs d’hélicoptères sanitaires hospitaliers
Connexion | Contact
/medias/images/slider-home/1.jpg
/medias/images/slider-home/d.jpg
/medias/images/slider-home/amiens3.jpg
/medias/images/slider-home/helico.jpg
/medias/images/slider-home/soleil.jpg
/medias/images/slider-home/samu.jpg
/medias/images/slider-home/jauneclair.jpg
/medias/images/slider-home/plexi.jpg

Documents Divers

Des nouvelles de Calédonie (2011)

Letellier N.

Depuis longtemps nos amis de Nouméa utilisent comme nous tous l’hélico pour soigner leurs patients. Depuis longtemps ils volaient en monomoteur (Ecureuil). Les textes réglementaires aux quels tous les français sont soumis depuis plusieurs années ayant enfin franchis les océans un appel d’offre fut lancé pour assurer le service dans des conditions plus réglementaires et en tout cas plus sécurisantes pour les patients et les équipes.

L’appel d’offre fut jugé et attribué par le gouvernement calédonien à la société INAER qui fit transporter sur l’île deux EC 135 pour exécuter le marché.

Mais quelle ne fut pas leur surprise de se voir refuser la mise en exploitation du contrat au motif de l’absence d’une licence d’exploitation « calédonienne » spécifique dont l’existence légale reste bien mystérieuse.

Aussi depuis plusieurs semaine on assiste à ce paradoxe de voir deux hélico neufs, bimoteurs bien équipés dans un hangar attendant de servir alors que nos collègues sont contraints de monter à bord d’appareils non conformes à la réglementation française (la Calédonie ne ferait elle plus partie de notre pays ?).

Ce bras de fer entre le gouvernement calédonien et tous les acteurs du transport aérien sanitaire qui ne repose sur aucun fondement réglementaire recevable est maintenant entre les mains de la justice. Pendant ce temps nos collègues se battent pour obtenir enfin le même droit que nous tous à la sécurité pour eux et leurs patients en refusant (autant que faire se peut et sans pouvoir être accusés de mettre en danger la vie de quiconque) de monter à bord de la machine qui leur est imposée par les autorités locales….

Nous soutenons leur combat ! 

Retour
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.